Peintures

Entre deux expertises et restaurations de tableaux qui lui demande la plus grande des rigueurs, Miklos a besoin d’exercer son Art en laissant libre cour à son imagination et à sa fougue. Il peint et repeint parfois plusieurs fois sur la même toile, recouvrant ses propres toiles ou celles d’autres artistes qu’il achète à bas prix en lot à l’ Hôtel Drouot. Très vite il se rend compte que sa peinture est proche de celles d’autres peintres qui ont déjà « percé » dans le monde de l’Art; Parmi les plus connus : Vlaminck, Rouault, Braque.

Devant cette ressemblance assez frappante des styles et ne voulant pas être accusé de copier les maitres à la mode, il décide de ne pas essayer de vivre de ses peintures, bien qu’on lui proposa souvent de vendre en galerie et vivre de son art. Il décide ainsi de s’installer en tant que restaurateur de tableaux et expert d’art pour les commissaires priseurs. Se laissant porté par ses sentiments, il peignit près de 500 tableaux tout au long de sa vie. Afin de perfectionner sa maitrise des contrastes, des couleurs et des formes, c’est le sujet des fleurs qui l’inspira plus particulièrement.

Quelques unes de ses toiles (principalement ses oeuvres de jeunesses) sont en Hongrie, mais la majeure production de son travail (hormis quelques toiles données, vendues ou échangées de son vivant) se trouve encore en France dans une collection familiale (environ 350 toiles). C’est d’ailleurs cette dernière que nous vous proposons de découvrir sur ce site :